Le sommeil de bébé

JE vous fait partager un article qui m’a beaucoup plus sur le sommeil des plus petits !

Une bloggeuse « un rêve pour bébé » écrit quelques conseils simples mais qui peuvent nous aider à appréhender le sommeil de nos petits amours afin d’être plus détendu aux quotidiens.

JE vous invite à regarder et lire cet article afin de le faire voyager pour aider d’autres mamans en difficultés avec le sommeil de son petit amour.

https://un-reve-pour-bebe.com/blogs/le-blog/les-5-fondamentaux-du-sommeil-de-bebe

Les 5 fondamentaux du sommeil de bébé

Ah !…. Si seulement je pouvais trouver la recette miracle pour que bébé puisse dormir (et le reste de la famille aussi 😂) :
Voici les 5 ingrédients nécessaires à appliquer tout de suite qui vous feront prolonger son sommeil et le vôtre avec :

1 – Bébé n’est pas (encore) réglé comme nous :

Votre enfant est un petit être en construction et ne fait pas de différences entre le jour et la nuit !
Ce n’est que vers 8 à 10 semaines qu’il commence à distinguer le jour d’avec la nuit. Il boit alors moins la nuit et plus le jour.

Il faut donc l’aider à se rythmer normalement !

Nos conseils :

  • Séparez la sieste de la nuit  :
    Un lieu et une ambiance pour chaque temps de sommeil. Cela peut être dans 2 pièces différentes pour la sieste et la nuit par exemple.
  • Le calme lorsque vous le nourrissez la nuit.
    Tamisez la lumière, ne lui parlez pas et changez le de couche très délicatement, et uniquement si c’est nécessaire.
  • Pendant la journée, stimulez-le.
    Sortez vous promener avec lui et, lors des siestes, laissez les rideaux ouverts et ne vous empêchez pas de faire un peu de bruit. Vous pouvez aussi le faire dormir dans un autre lit que celui qu’il occupe la nuit, par exemple, dans un petit berceau ou dans un lit portatif.
Les conseils d’Elyrose :

2 – Une chambre douce et zen :

Chez « Un rêve pour bébé », on est quand même très Feng Shui 😇.

Voici nos 6 conseils pour une chambre de bébé harmonieuse et apaisante :

  • Privilégiez les couleurs douces et neutres.

Le blanc reste une valeur sûre mais vous pouvez également opter pour des couleurs pastel, comme le pêche, le vert nil ou d’eau, le rose pâle.

Des couleurs douces apporte une sensation de sérénité à l’enfant.

  • Placez le lit face à la porte et contre le mur.

C’est le gage d’un sommeil paisible : pour que l’enfant se sente en sécurité et puisse dormir paisiblement, il doit pouvoir apercevoir la porte de sa chambre depuis son lit.

Ne pas positionner son lit sous une fenêtre, c’est bien trop angoissant !

  • Evitez les meubles trop imposants.

La chambre doit être un espace épuré et pas encombré : clair visuellement = clair psychiquement.

  • Evitez les miroirs à tout prix.

Ils ont un effet « boomerang » avec les énergies libérées pendant le sommeil. Par ailleurs, il vaut mieux éviter de laisser des photos de lui bébé quand il grandira, car cela peut le freiner dans son évolution.

  • Un espace réservé aux jouets

Il faut séparer l’espace jeu de l’espace dodo. Un tapis pourra délimiter l’espace jeu, par exemple, et cela devrait s’appliquer à toute la maison, ainsi on évitera les légos qui traînent et qui sont des vrais dangers la nuit 😂 .

  • Privilégiez les matières organiques

Un peu comme les couleurs, il faut chercher de la douce chaleur. Les matières organiques telles que le bois ou le rotin sont plus chaleureuses que le métal.

Et donc, plus apaisantes pour bébé.

 

3 – Cododo ou pas, là est la question.

C’est une question très débattue par les spécialistes de santé.
Notamment sur la question de l’intimité du couple : il ne faut pas faire de câlins en présence de bébé car il est très réceptif au souffle de ses parents et comprendrait un souffle accéléré comme un problème.

Par ailleurs, cela provoque des risques d’étouffement du bébé, surtout si l’un de vous prend des somnifères. On ne peut pas toujours se contrôler la nuit.

Une solution privilégiée est celle du « side bed » qui s’accole au lit des parents. Reste toujours cette question de l’intimité du couple, primordiale pour sa solidité.

Enfin, le sommeil du nourrisson n’en devient pas forcément de meilleure qualité, car celui ci est gêné par la respiration et les mouvements de ses parents et aurait tendance à se réveiller plus souvent.

De plus les parents sont dans un état « d’alerte » et profitent moins d’un sommeil véritablement réparateur.

La solution ne serait elle pas de dormir dans 2 chambres séparées, et si vous voulez garder un œil sur bébé, nous avons la solution 😉

Pourquoi ne pas utiliser notre Babyphone connecté !

Le Cododo, ce mystère :

Cododo Un rêve pour bébé

 

 

4 – Un rituel du coucher, tu instaureras :

On l’a vu, il faut bien délimiter le moment du sommeil et être intransigeant là dessus.

Voici nos conseils :

  • – Sanctuariser le lit –
    Le lit est un lieu douillet et confortable, un cocon et donc dormir est un plaisir. Parlez à bébé et faites lui ressentir cela. Allez au lit avec un grand sourire et une sérénité affichée
    L’angoisse d’un parent à l’idée de coucher son enfant est communicative.

 

  • –  Un vrai rituel de dodo –
    Un bon rituel est un rituel court, 15 minutes environ.
    Baissez la lumière, le ton de la voix et l’agitation générale.
    S’il n’est pas fatigué, il faut le laisser se reposer dans son lit en attendant le sommeil.
    Idéalement, quittez la chambre avant qu’il ne s’endorme, pour le rendre indépendant.

 

Sandrine nous raconte :

 » Je prenais mes bébés toujours de la même façon au creux de mes  bras, j’éteignais la lumière de la chambre, on allumait alors le mobile musical qui projetait des images au plafond et je les berçais le temps de la chanson, tout en leur murmurant de passer une très belle nuit en rappelant que j’étais avec le papa, à côté.

Ensuite, je les allongeais dans leur lit, accrochais la turbulette si nécessaire, un dernier bisou et je remettais le mobile pour une musique. »

 

5 – L’erreur majeure que font toutes les mamans :

Vivez ! Oui, tout simplement.

Faites du bruit la journée, non seulement c’est moins contraignant mais cela aide bébé à se repérer dans le temps.
Faites des câlins avec votre compagnon. C’est bon pour tout le monde, un couple heureux est un vrai phare pour bébé.

Tentez au maximum de ne jamais laisser transparaître que le sommeil est un calvaire et appliquez ces conseils à toutes ces choses qui peuvent être difficiles avec un nouveau né.

Rassurez vous, ce n’est pas fait pour durer :

 


 

Bonus – La méthode Catherine Dolto :

Je vous parle de mon expérience personnelle : petit enfant je dormais mal. J’étais agité, pleurais beaucoup et je refusais de dormir.

La panique pour mes parents qui faisaient des aller retours dans ma chambre…  Vous connaissez ça, non? 😱

Mes parents sont allés voir le Pr. Dolto qui leur a donné ces 2 conseils :

  • Parler à l’enfant comme s’il était un grand.

Lui expliquer rationnellement que lorsqu’il est l’heure de dormir il doit rester dans sa chambre et que vous ne viendrez pas le voir.

Les bébés sont plus réceptifs qu’on ne le croie, ils comprennent vite.

IL faut le laisser pleurer et marquer la limite entre sommeil et éveil. Elle est non négociable.

  • Le laisser vaquer à ses occupations dans sa chambre jusqu’à ce qu’il trouve le sommeil :

Je rampais autour de mon futon et jouait un peu puis finissait par m’endormir rapidement, sans avoir pleuré !

Si vous avez appliqué notre conseil de bien délimiter l’espace jeu, ce serait d’autant plus facile !

En très peu de temps j’étais devenu sage et autonome, car on m’avait permis de le devenir

 

En somme, il faut responsabiliser bébé très jeune, car il est doué d’une compréhension parfois plus fine qu’on ne le pense.

 

Bonus Vidéo :

 

 

 Sources et remerciements :

 

 

the grow light

Un nouvel accessoire pour apaiser les nuits de notre petit Choui’k : the grow light de la marque The Gro Company France.

J’aime dénicher des astuces qui peuvent améliorer notre quotidien, surtout quand il s’agit de la peur du noir de petit Choui’k.

Il s’agit très simplement d’une veilleuse qui diffuse une lumière douce. Mais, elle s’installe directement sur la lampe de votre plafonnier ou sur la lampe de chevet.

Nous avons décidé de l’installer sur la lampe de chevet de petit Choui’k. Elle est très simple d’utilisation :

  • il suffit d’une pression pour allumer la veilleuse
  • deux pressions pour allumer la lumière principale

Elle dispose de deux petite Leds, qui sont réglables en intensité. Je trouve ça vraiment bien de pouvoir choisir la luminosité, car on peut avoir besoin d’une intensité différente selon les enfants.

De plus, on peut s’en servir dès la naissance pour allaiter ou donner le biberon puis après pour apaiser l’enfant dans le rituel du sommeil.

On peut également s’en servir pour vérifier que tout se passe bien la nuit sans risquer de réveiller son petit bout. Ou bien pour prendre la température la nuit.

J’adore sa lumiere discrète, qui respecte le sommeil de l’enfant. La lumiere ne chauffe pas grâce à ces Leds. J’aime sa fonction ambivalente, il s’agit d’un accessoire que l’on peut utiliser dans le temps.

Vraiment un accessoire utile ! Je pense que certaines me diront que ça manque de fantaisie, mais parfois la simplicité est plus utile.

Je vous le recommande !


Les sirops Pediakid

Coucou les mum’s,
Je vous fais le retour des sirops Pediakid. On en pense quoi après un mois d’utilisation ?
Tout d’abord, je donne Pediakid contre la nervosité à mon petit choui’k deux fois par jours, le matin et en début d’après-midi puis le soir, je lui donne celui pour le sommeil.
Il ne faut pas rêver, ça n’a pas produit de miracle. Mais, on peut constater au bout d’un mois qu’elle est plus calme et moins nerveuse. Du coup, les journées se déroulent plus sereinement et le climat est plus apaisé. Tout le monde s’est détendu à la maison.
Concernant le sommeil, je n’ai aucun miracle à vous annoncer. Le coucher est un moment toujours compliqué. Clairement, elle nous dit que dormir « ça ne sert à rien ».
En revanche, elle se réveille moins inquiète et ça nous évite des hurlements de panique. Elle se rendort rapidement.
Bilan mitigé mais on constate un vrai apaisement de notre petit choui’k donc on poursuit les sirops.
Les mum’s, qu’avez-vous donné à vos enfants pour les apaiser ?

Rituel du coucher de petit Choui’k

Dans un article précédent, je vous parle de notre allié du soir My Hummy, la peluche qui apaise et calme petit Choui’k lors du coucher. Mais ça ne fait pas tout !!!!

Pour nous aider il y a quelque mois, nous avions consulté un pédiatre spécialiste dans les troubles du sommeil chez l’enfant. Et oui deux ans sans une nuit complète c’est dur. Les nerfs sont mis à rude épreuve.

Il nous a donc expliqué certains points qui nous ont échappés.

Dans un premier temps, il est nécessaire de dissocier les espaces :

  •  un endroit pour lire l’histoire, le médecin nous a conseillé le salon.
  • un lieu pour boire si petit Choui’k a soif, pour nous la cuisine
  • un lieu pour se mettre en pyjama, naturellement nous sommes allés dans la salle de bain.

Dans un second temps, il est important de cadrer les horaires. Le médecin nous a rappelé que, pour les enfants, il n’y avait pas de vacances, de week end… le rythme du coucher doit être le même au quotidien.

Nous lui donnons le bain vers 18h30 – 19h, nous dinons par la suite, puis, vers 20h30, il y a le moment de l’histoire avec une lumière douce. Nous utilisons Yummy pour l’apaiser et se calmer avant de la mettre au lit.

【 Ce rituel nous a permis en complément de la peluche (que j’adore) de faciliter le moment du coucher. Il faut s’approprier les conseils des médecins pour s’adapter à chaque enfant. Nos enfants sont tous différents et nécessitent qu’on prenne le temps de les écouter pour s’adapter à chaque difficulté. 】